AuthorSimon JANVIER

Melocoton, premier album

 

/home/sacripanuv/simonjanvier.com/wp content/uploads/2016/03/a0243221258 16Raphaël Mars et Chloé Löwy de Melocoton viennent de sortir leur première album. Après de long mois de maturation, cet album est le fruit d’une belle rencontre entre cette harpiste et ce guitariste. J’y entends des inspirations médiévales et folk mais c’est encore plus le voyage dans lequel ils m’entraînent qui me marque à l’écoute de leurs collages sonores, sortes d’intermèdes entre les chansons. Je me demande même si les intermèdes ne sont pas quelques fois plus importants que les chansons, car c’est précisément là qu’ils se racontent.

Continue reading

En quête des outils d’administration parfaits et de l’IDE idéal

Je recherche depuis quelques temps la meilleure manière d’organiser les aspects techniques de ma vie sur le web (Les tâches techniques sont les activités qui me prennent le plus de temps et j’ai du mal à les rationaliser).

Jusqu’ici, je gérais en 4 endroits différents les outils et les informations nécessaires au développement et à la gestion de mes serveurs. Parmi ces outils, on retrouve : un éditeur de texte (jusqu’ici Coda 2), un client FTP/SFTP (Transmit, oui, je travaille sur mac !), un client SQL (Sequel Pro, une autre spécialité du monde mac), une base d’information contenant mes identifiants, mal organisée, avec des informations dans Gmail et dans Evernote et enfin le terminal de base du mac pour les sessions SSH (efficace mas peu pratique tout de même). Inutile de vous dire que la maintenance d’un écosystème aussi disparate prenait du temps et suscitait chez moi de la fatigue… intellectuelle…

J’ai donc recherché la meilleure manière de rationaliser tous ces outils, en rêvant qu’un IDE surpuissant puisse le faire. Une des conditions était qu’il ne soit pas trop technique ou orienté spécifiquement vers le versioning, méthode de travail que je ne mets pas encore en application (même si certaines collaborations m’y pousseront à l’avenir).

 

Première étape de ma réflexion : CodeAnywhere

CodeAnywhere semblait pour moi l’outil idéal afin de répondre à toutes ces problématiques mais il est coûteux et l’éditeur de texte de qualité moyenne. Il me rappelle le début des éditeurs en ligne, avant que Brackets et sa kyrielle de modules complémentaires ne fasse son apparition. J’ai donc été un peu déçu par le positionnement de l’outil et j’ai trouvé son niveau de fonctionnalité assez réduit.

 

Tout faire soi-même ?

Dans les domaines où les développeurs et les ingénieurs informatique interviennent, certains estiment être mieux servis par eux-même que par des tiers. Ils n’ont pas forcément tord. C’est assez logique quand on la capacité de créer et configurer soi-même ses outils de production. Mais réinventer la roue dès que l’on a besoin d’un éditeur de texte peut paraître ridicule et chronophage. En revanche, configurer et assembler des outils sur son propre serveur pour obtenir une solution sur mesure peut être une bonne solution. On obtient alors un outil de pilotage ajusté, configuré avec précision, jusque dans les moindres détails.

C’est la conclusion à laquelle je suis arrivé après mon échec avec CodeAnywhere. J’ai donc entrepris la sélection des bons outils, open source et installables facilement (on y reviendra) sur mon propre serveur. Les heureux gagnants de ce concours très personnel ont été : Owncloud pour la gestion de fichiers et l’éditeur de texte léger, dbNinja pour la gestion des bases de données SQL et Gateone pour la gestion des sessions SSH. A part dbNinja qui est un script PHP très facile à installer sur un serveur Apache/PHP/MySQL, les autres outils ont demandé un peu plus de travail.

Ownloud est une application de gestion de fichier très puissante qui permet de créer des serveurs de fichier de type NAS ou de type Google Drive, mais aussi de se comporter comme un client FTP en se connectant à des serveurs distants (Webdav, Google Drive, DropBox, FTP, SFTP, etc.).

L’environnement d’installation est assez exigeant quant à la précision des droits sur les fichiers et dossiers ainsi que sur la version de PHP qui doit toujours être la plus élevée possible (rien n’est envisageable en dessous de PHP 5.4 et même PHP 6 ou 7 qui ont été obligatoires dans mon cas). Il est donc plus simple d’utiliser le package apt-get sur Debian ou Ubuntu pour installer automatiquement l’application et l’ensemble des dépendances qu’elle nécessite.

Une fois l’ensemble de vos comptes configurés dans Owncloud, vous pouvez vous connecter à celui-ci en utilisant le protocole WebDav. Owncloud se comporte alors comme un super agrégateurs de comptes de stockage et peut vous faire gagner un temps considérable dans un contexte d’accès régulier à des fichiers sur différents serveurs de configuration et protocoles hétérogènes. Je dois reconnaître que je ne me suis pas posé de question de sécurité dans la conceptualisation de cet outil pour mes propres besoins, je laisserai les experts du domaine statuer sur cet aspect.

L’éditeur de texte proposé par Owncloud n’est pas très riche en fonctionnalités mais il fait simplement son job avec une coloration syntaxique de base, et c’est out ce qu’on lui demande. On notera la prise en charge du raccourci ctrl + s (cmd + s sur mac) pour sauvegarder un fichier modifié. Je pense que cette approche deviendra un standard de fait à l’avenir mais les développeurs web sont encore timides dans ce domaine.

 

L’installation de dbNinja ne nécessite pas de commentaire spécifique. L’outil se substitue parfaitement à Sequel Pro, on y retrouve même un ensemble de fonctions très similaires et organisées de manière beaucoup plus ergonomique que dans phpMyAdmin, que je n’apprécie pas. La seule limite d’un tel outil estqu’il ne propose pas de tunneling SSH (connexion directe au serveur de base de données via SSH) mais on peut le comprendre pour des raisons de sécurité évidentes. Il faudra donc créer les tunnels SSH à la main sur le serveur avant de pouvoir s’en servir dans dbNinja (en passant par localhost des des ports inutilisés).

Mais comme je recherchais des solutions simples et assez rapides à mettre en place, je me suis arrêté en chemin, me limitant à configurer et tester les connections SQL que je pouvais réaliser par socket sur des serveurs qui acceptaient les connexions extérieures. Les outils parfaits n’existent malheureusement pas non plus ici…

 

La configuration de Gateone pourrait occuper plusieurs pages d’un article à elle seule. En effet, c’est long, compliqué et nécessite des compétences en SSH, en Linux et en Python. C’est sur la configuration du framework Tornado qui est utilisé par Gateone dans une version très ancienne (avant la v3) que j’ai bloqué le plus longtemps. Je n’ai pas compris tout de suite que si Gateone refusait de démarrer, c’était parce que la version de Tornado installée était trop récente. Les message d’erreur retournés n’étaient pas du tout explicites.

J’apprécie beaucoup Gateone car l’interface est simple et l’affichage des sessions (colorées et même en mode graphique, s’il vous plait) est rapide. Un système de bookmark permet de conserver les informations sur les comptes SSH sans avoir à faire appel à un stockage d’information externe. On peut même sauvegarder ses mots de passe, ce qui est assez rare pour être souligné !

Bien que cet outil soit formidable, il est difficile de le maintenir car chaque nouvelle mise à jour du système luit fait courir des risques d’indisponibilité. En effet, la mise à jour Tornado s’effectue automatiquement dans la version la plus récente et rend Gateone inutilisable (c’est du vécu, on repasse alors 20 minutes à rechercher la cause du dysfonctionnement et à le corriger).

 

OVH me permet de disposer d’un beau VPS à base de disque SSD pour configurer tout cela et c’est très rapide à l’utilisation, mais la maintenance d’un tel système me semble bien trop chronophage à long terme. Cette solution n’est donc pas pérenne.

 

ShiftEditTiens, ShiftEdit se rappelle discrètement à mon souvenir !

J’avais bien remarqué ShiftEdit dans la bibliothèque d’applications proposées par Google Chrome (oui, car étudier la liste des éditeurs offline proposée par Google Chrome app Store est un bon point de départ dans la quête de l’IDE idéal), mais je n’avais pas identifié son potentiel applicatif. En effet, ce petit éditeur de texte regorge de fonctionnalités bien pensées et regroupe un grand nombre des choses que je recherche depuis des années :

  • Gestion de fichier muti-comptes (FTP, SFTP, Google Drive, etc.)
  • Editeur de texte avec coloration syntaxique (mais aussi le bon thème de couleurs, la sélection par ligne, le soulignement de la ligne active, beautify intégré, etc.)
  • Une fonctionnalité live preview pour suivre les changement apportés au code
  • Une fonction preview intégrée qui gère des url différentes des chemins serveurs
  • Une intégration de phpMyAdmin (je ne l’ai pas encore testée)
  • Un terminal SSH intégré
  • La possibilité de gérer les droits sur les fichiers directement dans le gestionnaire de fichiers
  • Un rechercher / remplacer efficace
  • La possibilité de rechercher un terme dans des fichiers se trouvant sur le serveur mais jamais ouverts dans l’éditeur (trouver où se trouve une fonction php à travers un grand nombre de fichier, par exemple)
  • La possibilité de comparer deux fichiers directement dans l’éditeur de texte
  • Une division des fenêtres par volets (basique mais indispensable)

Et, pour finir la version illimitée de l’outil est plutôt bon marché, à 6$ par mois.

Je vais donc poursuivre mes tests mais j’envisage d’abandonner mon VPS dans les temps à venir et de basculer toute ma gestion serveur vers Shiftedit. Il me reste juste une inconnue quant à la sécurité du système mais tout m’a l’air sérieux du côté de l’éditeur. Et vous, vous en pensez quoi ?

Modifier les droits d’un dossier en 777 génère une erreur 500 chez OVH

Si vous êtes arrivé sur cet article depuis Google, c’est certainement que vous n’aviez pas connaissance du problème…
La gestion des droits sur les hébergements mutualisés est un peu spécifique chez OVH. Elle ne correspond pas forcément aux standards de la nomenclature proposée par Linux sur les serveurs Apache.
erreur-500-internal-server-errorVous aurez constaté qu’en modifiant les droits d’un dossier, en passant de 555 qui est le niveau le plus élevé d’autorisation chez OVH à 777 qui est le niveau de droits le plus élevé sur Apache sous Linux, le serveur retourne une erreur système.
Le problème est parfaitement documenté chez OVH mais on peut mettre un certain temps à comprendre d’où il provient lorsqu’on est habitué à utiliser directement Linux pour un hébergement Web plutôt qu’un hébergement mutualisé.
 

La solution

La solution est très simple : repasser les droits du dossier et éventuellement des fichiers qu’il contient à 555. Le problème est ainsi instantanément résolu !

Amazon Kindle, source illimitée de textes pour la lecture à voix haute

Maintenant que j’ai décidé d’utiliser Voice Dream Reader comme outil de lecture à voix haute des textes, il me faut trouver des moyens de l’alimenter en contenu à lire. Les bibliothèques en ligne gratuites, ou libres de droit rendent la recherche de texte de bonne qualité laborieuse. Il est d’ailleurs beaucoup plus aisé de rechercher les fichiers au format ePub pour trouver des textes de bonne qualité. Et ces plateformes ne garantissent pas de trouver les textes systématiquement à ce format.

Je me suis donc tourné vers Amazon et son offre Kindle. Ces textes sont initialement destiné à être utilisé dans l’application Kindle elle-même. On peut retrouver l’application Kindle sur les smartphones, les tablettes, les Mac ou les PC ou encore sur les tablettes qui Kindle qui sont fabriquées directement par Amazon. Afin de maîtriser ce marché, Amazon a doté les fichiers d’un format propriétaire ainsi que de DRM.

 

Libérez les textes pour les importer dans Voice Dream Reader

 

/home/sacripanuv/simonjanvier.com/wp content/uploads/2015/12/calibre azw to epubVoice Dream Reader ne reconnaît pas directement le format des textes proposés par Amazon. Il faut donc les convertir avec des outils qui vont en transformer le format ainsi que retirer les DRM. Après de longues recherches, j’ai décidé d’utiliser la solution Clalibre qui permet d’applique un certain nombre de modifications aux fichiers ePub. Calibre propose d’un dispositif de plug-ins qui permet d’ajouter un module externe qui supprime spécifiquement les DRM des fichiers Kindle d’Amazon.

Vous trouverez sur Internet quelques tutoriels très bien réalisé qui explique comment installer Calibre puis comment importer les fichiers Kindle et enfin comment les convertir en supprimant les DRM (voir ici pour la liste des ressources qui forment un « pas à pas » de la méthode). Il vous faudra ensuite, afin d’importer les fichiers dans Voice Dream Reader, choisir une des solutions de synchronisation de fichiers avec l’application. Parmi celles que j’utilise quotidiennement, on retrouve Instapaper et Google Drive qui suffisent largement pour mes besoins. Mais vous pourrez aussi importer des fichiers via iTunes quand votre terminal est connecté à votre ordinateur (je parle évidemment des terminaux qui fonctionnent avec iOS comme les iPhones et les iPads) ou encore utiliser le système iCloud d’Apple. Pour finir, vous aurez aussi la possibilité d’utiliser un navigateur Web interne à Voice Dream Reader dans lequel vous pouvez cliquer sur des liens qui vous permettront de télécharger les fichiers textes à importer. Mais dans l’objectif d’utiliser Calibre, Google Drive ou iCloud resteront vos meilleurs choix.

 

Présentation du catalogue Kindle

/home/sacripanuv/simonjanvier.com/wp content/uploads/2015/12/kindle store russian

Bien que le titre de ce paragraphe soit quelque peu ambitieux, je vais essayer de vous présenter les différents types de textes que vous pourrez trouver facilement dans la bibliothèque Kindle. Elle est composée de textes qui sont commercialisés par les éditeurs, qu’il s’agisse de fiction ou d’essais, mais mais aussi de textes qui proviennent de l’auto édition, écrits par des blogueurs ou auteurs indépendants. Les éditeurs connus ont tendance à ne convertir au format digital que leurs best-sellers assez peu les titres qui sont restés confidentiels en matière de vente. Mais on peut avoir tout de même de bonnes surprises en cherchant bien.

Quant aux blogueurs, ils ont trouvé sur Kindle l’opportunité de monétiser des textes tout en leur donnant une visibilité que leurs blogs ne leur aurait pas permis d’avoir. Il s’agit souvent de méthodes pratiques et d’ouvrages de non fiction concernant le développement personnel ou encore les travaux manuels (j’ai ainsi acheté un guide rapide qui m’explique comment vendre sur Amazon avec la formule « expédié par Amazon»). La démarche d’auto-édition de certains auteurs leur permet aussi de donner de la visibilité à des ouvrages qui n’auraient pas pu être édité car trop ciblés ou pas assez vendeurs. Bien qu’étant une multinationale Amazon laisse la liberté à tout un chacun de s’exprimer s’il le souhaite !

Je ferai une dernière remarque au sujet des textes passés dans le domaine publique. Ceux-ci sont assez souvent téléchargeable gratuitement sur la plate-forme dans un format d’excellente qualité.

 

Pourquoi utiliser les textes Kindle d’Amazon dans Voice Dream Reader ?

Bien qu’il existe un grand nombre de sources qui permettrait d’alimenter cette application de lecture à haute voix, j’ai choisi d’acheter mes textes sur Kindle afin d’éviter de perdre mon temps à les chercher sur des plates-formes gratuites qui proposent la plupart du temps des formats digitaux de piètre qualité. Il s’agit toujours d’une équation entre le temps et l’argent, mais je suis certain que dans ce cas, payer les textes me permet de gagner beaucoup de temps et de me concentrer justement sur leur lecture.

Amazon propose une bibliothèque de textes qui est toujours bon marché, régulièrement mise à jour. Alors pourquoi se priver?

Comment écouter des livres avec Voice Dream Reader

Cela fait quelques semaines que j’utilise Voice Dream  Reader pour écouter des livres, et je souhaitais livrer ici mon expérience. Je me suis dit qu’il serait utile de partager mon expérience avec vous car il n’existe que le peu d’informations sur la lecture à haute voix sur Internet.
 
J’ai toujours éprouvé de grandes difficultés à me concentrer pour lire des livres. Comme beaucoup, je n’ai pas souvent le temps de lire. Je n’en ai l’occasion que dans les moments calmes, moment où je suis bien souvent fatigué… J’ai donc imaginé un grand nombre de stratagèmes pour occuper mes temps perdus (Transports en commun, marche dans la rue, etc.). J’écoute donc régulièrement des podcasts, éventuellement l’audio de certaines émissions sur YouTube, mais ces médias ne nous proposent la plupart du temps qu’un niveau de réflexion assez limité. C’est donc après avoir longtemps délaissé les livres que je me suis à nouveau rapproché d’eux afin de bénéficier d’un contenu théorique plus approfondi. Mais ne souhaitant pas me confronter à nouveau au même échec face a la lecture, j’ai souhaité essayer une nouvelle approche.
 
C’est après de longues recherches, souvent en langue anglaise, que j’ai trouvé des informations au sujet de la lecture à haute voix de textes rédigés. J’ai testé plusieurs logiciels mais le plus efficace de tous reste Voice Dream Reader. J’ai donc commencé à l’utiliser il y a quelques semaines.
 

Présentation du lecteur

/home/sacripanuv/simonjanvier.com/wp content/uploads/2015/12/thumb img 2440 1024

Voice Dream Reader est une application iOS qui s’installe très facilement via l’app store (Il vous en coûtera une petite dizaine d’euros). Lorsqu’on lance l’application, on découvre une liste de lecture qui propose quelques exemples. Vous pourrez connecter à l’application vos comptes externes, Du type Instapaper et Google Drive en ce qui me concerne. Une fois ces comptes connectés, vous pourrez importer vos textes qui seront très rapidement convertis en matière textuelle qui pourra être lue à haute voix.

J’ai donc retrouvé tous mes articles sauvegardés dans Instapaper et il m’a suffit d’appuyer sur lecture pour commencer à écouter ces textes. J’ai aussi essayé les PDF avec un succès un peu plus limité car les retours chariots sont souvent dans un format que Voice Dream Reader ne comprend pas. En revanche le format ePub est tout à fait adapté à la lecture à haute voix car les fichiers textes sont parfaitement balisés.

Certains paramétrages sont possibles dans l’application, vous permettant par exemple de sauter un paragraphe plutôt qu’un mot lorsque vous appuyez sur le bouton d’avance rapide. Une des fonctionnalités que je préfère consiste à activer le Bluetooth de mon téléphone et de connecter celui-ci à l’autoradio de ma voiture afin d’écouter les textes lorsque je conduis. La molette de commande au volant permet alors d’avancer et de reculer très simplement dans les paragraphes comme si je naviguais à travers les plages d’un CD. Je présenterai dans les semaines à venir différentes sources de contenu que vous pouvez écouter dans Voice Dream Reader afin d’en approfondir l’utilisation.

 

Télécharger Voicedream Reader

 
À noter : la lecture présente parfois quelques erreurs de compréhension, les mots français qui existe en homonymie en anglais sont prononcés à l’anglaise, c’est assez amusant à écouter. En revanche, les noms propres anglophones sont prononcés à la française, comme si le lecteur avait un petit côté franchouillard !

Gagner sa vie en créant un plugin pour WordPress

Xavier Jaleran est l’animateur du Podcast Parlons Web depuis près de 20 épisodes.

Dans son 19e numéro, il s’entretient avec Stéphane qui a fondé l’institut Pandore (éditeur de livres) et qui est aussi développeur à ses heures perdues. Pour les besoins de promotion de ses livres, il s’est lancé dans la recherche d’un plugin qui lui permettrait de réaliser facilement des Quiz en ligne. Les produits existants ne correspondaient malheureusement pas à ses attentes. il se décide donc à coder lui-même le module de ses rêves. C’est de cette manière que nait WordPress Viral Quiz.

/home/sacripanuv/simonjanvier.com/wp content/uploads/2015/11/banner

Afin de rentabiliser le mois et demi passé à réaliser ce nouveau plugin, il se décide à le proposer en version payante sur CodeCanyon. Le succès a été immédiat et il fait aujourd’hui partie des plugins les plus vendus sur la marketplace.

Stéphane nous explique dans ce podcast passionnant comment il a eu l’idée du plugin et comment il en a fait une activité rentable qui génère aujourd’hui des revenus conséquents (tous les détails sont présentés dans le podcats).

Rendez-vous sur le site de Xavier Jaleran pour écouter le numéro 19 du Podcast Parlons Web >

Citroen by Jacques Séguéla

Little tribute to Jacques Séguéla with this famous ad, one of my prefered.

Citroën BX 19 and her horses : J’aime, j’aime, j’aime !

Quizz et blind tests en tous genres

Petits quizz et blind tests pour animer vos soirées. Les playlists Spotify sont arbitraires mais semblent bien fonctionnr en soirée (dites-moi ce que vous en pensez dans les commentaires) :

Playlist 90's FR

Playlist 80's FR

Playlist 80's US/UK

Playlist 70's US/UK

 

Blind test citations

Blind test pub

Blind test déssins animés

Paris

Playlist Gotainer

Choisir son casque selon ToneMove

Guide d'achat ToneMoveLe site de vente de casques audio ToneMove vient d’ouvrir. C’est l’occasion de revenir sur une des fonctions les plus marquantes que renferme ce site web : le guide d’achat. Je peux témoigner du soin apporté à la conception de ce guide et de la nécessité d’effectuer de multiples ajustements avant que celui-ci soit véritablement opérationnel. Chaque internaute a donc la possibilité de choisir un casque audio qui correspond réellement à ses besoins et ce, parmi un nombre important de critères : forme, couleur, style, utilisation, etc. J’ai effectué plusieurs tests et je dois avouer que les résultats retournés sont pertinents et donnent envie d’acheter ! A vous de tester et de me dire ce que vous en pensez !!!!

Visiter le guide

 

Choisissez votre utilisation

Choisissez votre utilisation

 

Choisissez votre style

Choisissez votre style

 Et après quelques étapes, j’obtiens 1 résultat qui convient tout à fait à mes attentes :
Capture d’écran 2013-01-29 à 23.25.54

Refonte du site simonjanvier.com

« Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés. »

C’est en voulant faire mentir cette maxime que je me suis lancé dans la refonte du site simonjanvier.com. Depuis 2005, celui-ci avait vocation de présenter mes activités, au début en tant que technicien dans le spectacle vivant, puis dans le secteur de l’internet quelques années plus tard. J’y ai toujours référencé mes réalisations mais ce site n’était plus mis à jour depuis quelques années…

Disposer d’une carte de visite en ligne est toujours un atout pour apporter un certain crédit professionnel tout au long de sa carrière. J’ai donc tenté de consigner de manière assez synthétique mes compétences et savoir-faire afin de rendre mon parcours plus lisible qu’il ne l’est sur LinkedIn ou Viadeo.

Ce site est l’occasion d’une nouvelle réalisation avec WordPress 3.1. Ce moteur de blog est de plus en plus simple et agréable à utiliser même si certaines modifications manuelles des templates sont toujours indispensables.

Je propose toujours un lien vers la version la plus développée de mon CV qui se trouve sur DoYouBuzz et je devrais me charger dans les mois à venir de mettre à jour mon CV PDF afin de mieux présenter l’évolution constante de mes compétences.

Bonne visite sur le site simonjanvier.com !

© 2017 Simon JANVIER

Theme by Anders NorenUp ↑